Réinventons les toilettes publiques de demain

Le 22 septembre dernier a eu lieu la remise des prix du concours « Réinventons les toilettes publiques de demain » dans un esprit très bon enfant, organisé par archiSTORM.

Pourquoi les toilettes restent-elles encore un sujet tabou ? 

Elles suscitent la gêne, le rire, la dérision et pourtant on y va 3 à 8 fois par jour, soit 2500 fois par an, ce qui représente 3 ans d’une vie humaine ! Pourtant, elles sont dévalorisées en matière d’architecture. Des initiatives design innovantes comme PointWC tentent de redorer leur blason.

archiSTORM a apporté sa pierre à l’édifice en lançant cette année son concours « Réinventons les toilettes publiques de demain« . La revue archiSTORM, consacrée à l’architecture, le design et à l’art contemporain a été créée en juin 2004.

Les lauréats

Sur une trentaine de candidatures, les trois permiers lauréats sont :

  • C’PERSO d’Alice Pamela, Marion Gros et Marc Serra
  • GARDY LOO de Adrien de Dieuleveult et Claire-Sophie Hoffman
  • BANDES A PART de Raphaëla Dhayaa, Quentin Berton et Charles Frandon

Zoom sur C’PERSO

L’équipe qu’on a rencontré a expliqué son projet. Le principe est de proposer un lieu transparent ou tous les services proposés sont masqués par défaut. En passant la main devant l’interrupteur voulu, l’usager actionnerait la commande.

Le lieu ferait apparaître une table pour changer les couches de son bébé, ou il ferait apparaître des toilettes.

Pour avoir un intimité absolue, les parois deviendront totalement opaques.

La force du projet est d’élargir la fonction toilette à une cabine d’informations pour certains, de vente de produits d’hygiène pour d’autres ou encore d’abri pour transport en commun dans son espace d’attente extérieur.

Les sponsors

DYSON participait à cet évènement pour son intérêt au thème de l’hygiène.

Pour Legrand la démarche est de pousser la technologie avec un usage très discret et facile à utiliser.

Legrand offrait d’ailleurs un interrupteur Celiane qui se déclenche par détection de mouvement.

On l’installe dans ses toilettes ou son entrée en quelques minutes, ce qui vous permet de ne plus avoir à penser à éteindre votre lumière. Un bel objet pratique. Bon ok si l’interrupteur était zigbee ce serait encore mieux pour indiquer son état à tout contrôleur ou box domotique, mais l’avantage de cet interrupteur est qu’il est joli et vraiment facile à installer.

 

PointWC 

Le troisième sponsor était PointWC, sans doute le sponsor le plus proche du thème.

Ce qui est intéressant c’est qu’ils proposent sur leur site la vente de toilettes japonaises. Leurs modèles débutent à 300 euros pour aller bien au delà de 1500 euros. Les toilettes japonaises ont plusieurs vertues, elles sont plus hygiéniques, plus confortables. Le lieu devient ludique pour les enfants leur permettant d’apprendre plus naturellement la propreté. Et pour vos amis, vos toilettes vont devenir une expérience inattendue et originale.

Conclusion : un peu de culture 

Le mot de la fin revient à la présidente du jury Sophie Horay qui a écrit « grand livre du petit coin » un livre impertinent qui parle de l’évolution des toilettes.

Connaissez-vous l’origine de « Comment allez vous ? »

De la renaissance, ou à l’époque la qualité des selles était un moyen très efficace pour connaitre l’état de bonnes santés d’une personne. « Comment allez vous ? » à l’époque voulait dire « Comment sont vos selles ? », en gros « Etes vous en bonne santé ? ».

 

Author: Olivier MALE

Je me suis très intéressé à la domotique début 2012 suite à un changement d'appartement. Depuis je continue à suivre les nouvelles tendances et partager mon expérience. Ce qui me tient à cœur ce sont les solutions ouvertes et grand public. Ce qui m'intéresse également c'est d'étudier ce que peuvent être les usages de la maison connectée aujourd'hui et d'ici trois ans. Accéder à mes articles =>

Share This Post On

1 Comment

  1. Il y a 15,20 ans, je suis allé dans une boite de nuit surprenante. Tu allais au wc, tu n y trouvais que des cabines dont les portes étaient en verres !!! Ce n est qu une fois le loquet enclanché que la porte devenait opaque :-)
    surprenant pour l époque, je suis sur que cela ferait encore son effet aujourd’hui

Laisser un commentaire