Mieux comprendre une installation Domotique en Z-wave

Le protocole Radio Z-Wave est aujourd’hui couramment utilisé dans nos installations Domotique et jouit plutôt d’une bonne réputation pour les avantages qu’il procure…

Cependant avant de se lancer dans une installation Domotique Z-wave il vaut mieux prendre certaines précautions et bien comprendre son fonctionnement.

Zoom Z-wave

Un des principaux avantages du Z-wave c’est de pouvoir renvoyer son état, très utile quand on l’utilise par exemple pour gérer un chauffage et savoir s’il est bien en marche et ce même à distance avec certitude. Ou encore connaître l’état et la position d’un store ou volet roulant.

Le Z-wave permet également de s’appuyer sur un réseau maillé, une véritable toile d’araignée tissée entre chaque périphériques, un bon moyen d’augmenter la portée radio de votre installation et d’en améliorer la communication.

Pour schématiser ce principe, imaginez que chaque module devient émetteur/récepteur. Quand vous envoyez un ordre à l’appareil qui se trouve peut-être à l’autre bout de votre maison, le message transite alors par une route comportant de nombreux carrefours connus par votre contrôleur lequel en aura établi le chemin optimal. Ainsi un autre module placé à un carrefour de ces nombreux chemins relayera l’ordre transmis au suivant pour arriver finalement au bon destinataire…

C’est ainsi que votre contrôleur Domotique ou télécommande pourra atteindre un périphérique trop éloigné en ajoutant un actionneur (récepteur) supplémentaire sur son chemin à chaque fois que nécessaire.

Routing Z-wave

Mais attention, même si vous possédez de beaucoup de modules Z-wave il est important de bien comprendre que même si les capteurs/détecteurs (émetteurs) sont (Routing Slave) et donc en principe capables de participer au bon maillage d’une installation, il en est autrement…

Les détecteurs/capteurs sont le plus souvent sur piles ou batteries et donc leur contrainte énergétique les oblige la plupart du temps à se mettre en sommeil, incapables dans ce cas de participer au routage.

En revanche les actionneurs (récepteurs) sont eux réellement Routing Slave et donc toujours à l’écoute du moindre message en provenance d’un capteur voisin ou du contrôleur lui-même.

C’est pourquoi il est important de bien comprendre que le squelette de votre installation Domotique Z-wave devra contenir un maximum de périphériques (alimentés) comme les actionneurs (prises, micromodules) pour obtenir une belle carte de routage, comme un beau réseau routier sans trous sur la chaussée.

La plupart des configurations instables sont malheureusement la conséquence d’une installation avec beaucoup de capteurs/détecteurs et très peu d’actionneurs, un exemple courant et typique chez ceux qui utilise le Z-wave essentiellement comme système d’alarme.

Dans la mesure où le réseau se trouve bien soutenu par des actionneurs alors vous pouvez envisager de greffer dessus des capteurs ou détecteurs.

Mais il faudra aussi retenir certaines choses pour éviter certains dysfonctionnement dus à la suppression d’un module ou encore tout simplement son déplacement.

Wall-Plug-HC2-Inclusion

Si vous souhaitez ajouter (inclure) un nouveau périphérique sur votre contrôleur Domotique il faudra penser à resynchroniser votre réseau, de même si vous devez supprimer un module, pensez à l’exclure du contrôleur avant de le débrancher ou de le déplacer, cela évite de créer des nœuds morts… (voir exemple avec le Home Center 2)

Et de manière plus générale, pensez à éloigner votre contrôleur Domotique Z-wave de toutes sources électriques susceptibles d’engendrer un parasitage radioélectrique (1,5m mini) comme les ordinateurs, routeurs, switchs, micro-ondes, Wifi et surtout de tout émetteur/récepteur 433 ou 868MHz comme les transmetteurs audio et ou vidéo…

En respectant ces quelques règles vous pouvez être sur d’obtenir de très bon résultats en Z-wave, un protocole incontournable et intégré sur de nombreuses Box Domotiques comme la ZiBASE, Home Center 2, eedomus, Vera, Zipabox, etc…

Pour en savoir plus sur le Z-wave je vous invite à lire cet article d’Abavala.

Banner Fibaro My Domotique

Author: Pascal STEPHANY

Rédacteur en Chef du Blog Domotique Info, je suis avant tout un passionné de nouvelles technologies depuis de nombreuses années... Je partage mon expérience Domotique sur ce Blog depuis 2008 en réalisant des tests ou des tutos avec comme objectif, celui de rendre la Domotique accessible à tous... Après avoir travaillé en tant qu'installateur Domotique pendant 5 ans j'ai créé mon entreprise de vente en ligne My Domotique en 2012, une boutique spécialisée dans les solutions Domotique grand public.

Share This Post On

17 Comments

  1. Pédagogie de démocratisation : Il est nécessaire de faire des articles certes génériques mais utiles au débutants. J’adhère à la démarche et vais de ce pas rédiger un article pédagogique sur la Domotique, l’interopérabilité et le M2M. Comprendre avant d’entreprendre.
    Merci Pascal.

  2. Salut Sébastien

    Je vais essayer de faire d’autres articles pédagogiques puisque je vois que celui d’aujourd’hui plait déjà beaucoup :)

    En attendant de lire également les tiens et surtout celui que tu es en train de nous préparer et qui va sans aucun doute plaire à beaucoup de monde ;)

    Pascal

  3. je plussois la remarque de sébasatien.
    Ca n’est qu’au prix de la pédagogie que la domotique pourra se développer. Pour moi, récent converti, elle me parait encore plutot, non pas reservée, mais bien utilisée par les électriciens ou informaticiens. Sans être l’un des deux, il reste difficile d’utiliser toutes les possibilités. Autant dire que ce qui est codage, programmation… reste du chinois que ( comme eux :D ) je pompe allègrement sur vous. j’ai pour ma part mis près de deux semaines à trouver comment faire bouger une caméra foscam a l’intérieur d’eedomus.
    Pour les blogueurs experts qui sont aussi vendeur, suivez mon regard ;-) , il serait bon, pour nous donner envie à nous simple mortel d’être non seulement plus pédagogue mais surtout didactique sur les possibilités des produits. C’est, certes long et fastidieux, vous le faites déjà pas mal mais je pense que certains articles (pas tous et pas que les tiens stéphane) manquent d’empathie. En clair se mettre à la place d’un enfant de 10 ans, ce qui doit être mon niveau et le niveau de beaucoup d’autres et ce qui ne nous empêche pas d’être passionnés de la chose domotique. On parle beaucoup des tarifs empechant tel ou tel achat. mais il y a un autre frein, celui de comprendre comment faire pour que ca fonctionne comme chez vous :p

  4. J’ai bien compris le message et je fais de mon mieux pour rendre les articles didactiques autant que possible mais ce n’est pas toujours évident d’expliquer simplement les choses quand pour moi cela peut paraître évident…

    C’est pour ça que je me suis entouré de nombreux contributeurs sur le Blog afin d’apporter une nouvelle vision. Tout cela est en train d’évoluer vers encore plus de tutos, vidéos, …

    Vos idées de sujets sont toujours bienvenus ;)

    Pascal

  5. Bonjour @enr37, De mon côté, je fais de mon mieux aussi, mais le temps est un ennemi redoutable. Pour ma part, je trouve que banaliser et simplifier les choses me coûte beaucoup en temps. Tant que faire se peut, je m’appuie sur des liens extérieurs à l’article mais c’est pas toujours évident. Il faut savoir qu’un article de fond de type tutoriel demande souvent plusieurs heures (plus de 10 heures de rédaction) et qu’il est difficile de dégager du temps en dehors de mes nuits. J’adore partager le savoir, mais il faut aussi que chacun fasse des efforts. Il ne faut pas hésiter à poser des questions (même au risque de paraître noob) lorsqu’un article n’est pas suffisamment précis, et il est bien rare qu’il n’y ait de réponse.
    Bonne lecture en tous cas.

  6. Cet article est effectivement très clair.

    Je me pose une question: le fait de débrancher un détecteur parce qu’on remplace les piles nécessite-t’il de le réintroduire dans le réseau ?

    Quoiqu’il en soit, un commentaire: on constate qu’il est dommage qu’un détecteur soit alimenté par pile, quand il faut la changer… il devraient comporter une alimentation « alternative » pour ceux qui ont la chance de pouvoir tirer des fils (en l’occurence j’ai une alarme filaire).

    Et du coup une idée/demande: bricoler un truc pour ajouter cette alimentation « alternative » en 12v sur un détecteur genre couteau suisse (AEON LABS DSB05 par exemple) doit être possible. Quelqu’un peut il l’expliquer ?

    Merci !

  7. Tu n’auras pas besoin de le ré-inclure, il garde bien sur tout ça en mémoire.

    Quand à l’alimentation attention le DSB05 s’alimente en 5V…

    Pascal

  8. Super article en effet.
    Comment savoir quel module communique avec quel autre ? Est-ce que le réseau que tu montres est une fonctionnalité de HC2 ? On voit clairement qu’un module peut utiliser plusieurs « routes » pour communiquer avec la boxe, et le retour ne passe pas forcément par les mêmes modules.
    Est-ce que ca ne pose pas de problème d’exciter les 3/4 des modules de la maison chaque fois qu’un détecteur change d’état ? Est-ce qu’on peut « forcer » une route ou réinitialiser l’ensemble pour optimiser ?

  9. Je me demande qu’est ce que ça vaux comme systèmes de sécurité ?

  10. Tous les contrôleurs fonctionnent sur ce principe et la route reste toujours la même. C’est pour ça qu’il ne faut pas déplacer un module sans l’exclure au risque de dégrader le réseau. Mais les box propose aussi la possibilité d’optimiser le maillage et certaines même de modifier le routage…

  11. Pas plus pas moins que n’importe quel protocole domotique, tout dépend ce que l’on attend par systéme de sécurité. Pour gérer des alarmes techniques ça répondra trés bien à ce que l’on demande mais en terme d’alarme intrusion je préfére confier ça à des solutions dédiées…

  12. @pascal @sebastien merci pour vos réponses mais j’espère que vous avez pris la remarque comme constructive car vos articles sont toujours bien étayés. Pour prendre un exemple concret, dès que ca touche à php ou la programmation dans les etat ca devient plus compliqué et pour ma part, je n’aurais pas mis ma netatmo sur l’eedomus si cedric n’avait pas mis a dispo son routeur. Pas pour une question de cout, car un de mes vieux pc ferait l’affaire, mais parce que ca me parle chinois :D

    Pour en revenir a ton dernier comm pascal, j’ai du par exemple mettre ma box dans mon bureau et j’ai 2 modules volet a l’étage a l’opposé. j’ai du les inclure dans mon bureau mais aujourd’hui, ils sont par moment perdus par la box. mais je n’avais pas le choix. il n’y a que la zibase2s si je ne m’abuse qui propose la batterie pour programmer. dans ce cas on a tous une situation dégradée non ?

  13. @enr37

    Une fois l’installation de tous les modules terminé il suffit de lancer la construction du routage, toutes les box permettent de le faire automatiquement ou manuellement.

    Le plus important c’est d’éviter les noeuds perdus provoqués par la suppression d’un module sans l’exclure…

  14. Pour l eedomus c est pas les carrés rouges et bleus via l optimisation immédiate? Si oui ça Bug tjs qq fois avec des pertes. Je suppose que le secret d un bon maillage est aussi d ajouter des modules au milieu. Sauf que des fois la configuration de la maison fait qu il n y a rien a mettre a cet endroit là et dépenser 63€ pour le fun …:-(

  15. Bonjour,
    l’interet pour moi du z-wave est le fait qu’il n’y a pas de fil pilote. Est-ce qu’il ne serait pas plus simple donc ee faire des capteurs à alimenter, et non pas sur piles.
    en effet, ils sont très consommateurs d’électricité et, du coup, perdent un peu de l’intérêt car il faut changer souvent les piles…
    tirer une alimentation serait souvent plus simple au final et supprimerait les problèmes de maillage cités dans l’article.

  16. Certains modules peuvent être cependant alimentés…

Laisser un commentaire