Installation Domotique de Stéphane D

Depuis 6 ans je rénove ma maison du sol au plafond et j’y ai refait l’ensemble de l’électricité. Ce fut l’occasion d’y mettre un peu de domotique.

Pourquoi la domotique ?

Tout d’abord parce qu’en plus d’être dans mon domaine d’activité, l’électricité, l’électronique et la domotique sont des passions pour moi. Ensuite, il y a des petites actions qui peuvent nous faire faire économisé beaucoup d’énergie, et donc de l’argent, mais ces actions sont rébarbatives (éteindre une lampe alors que l’on sait que l’on va revenir dans une pièce dans quelques minutes, débranché la TV plutôt que de la mettre en veille…) Il y a aussi des actions qui si elles sont faites de façon automatique nous permettent de mieux vivre (un extracteur de fumée de salle de bain qui se met en route tout seul si on allume la lumière plus de 5 min, des volets roulants qui occulte automatiquement le soleil si la température est trop haute dans le séjour).

Mes objectifs initiaux ?

Je veux avant tout faire des économies d’énergie. Couper une lumière inutilement allumé, arrêter un appareil qui consomme en veille: TV, radio, four, hotte aspirante (quitte à me passer de l’affichage de l’heure sur la chaine Hifi).

Quel matériel ?

  •  Câblage de l’installation (cuivre 1.5 et 2.5mm2)
  •  Coffret électrique
  •  Carte prototypage rapide (carte à trous)
  •  Relais
  •  Opto coupleur
  •  Micro contrôleur PIC

Mon niveau de connaissances

  •  J’ai fait des études d’électricien avant de me tourner vers l’électronique.
  •  J’ai un BAC+2 en électrotechnique et informatique industrielle.
  •  Je fais de la programmation en assembleur et C sur des micro contrôleur.

Mon installation

Tableau


 Le câblage de la maison est assez lourd car tout revient au tableau général (interrupteurs, lampes, prises commandées). Il y a donc beaucoup de fils, ce qui nécessite un bon repérage de chaque gaine et de chaque fil.
 Chaque bouton poussoir arrive sur un opto coupleur qui permet de transformer le 230V en un signal 5V compatible avec le micro contrôleur.

 Schéma de principe 800x600Je n’ai que des boutons poussoirs (pas d’interrupteur ou de va et vient, pas besoin en fait car c’est comme si je pilotais des télérupteurs). Les entrées de ma carte électronique ne sont donc piloté qu’un court instant (pas d’échauffement continu des composants). Une carte comporte 16 entrées et 16 sorties ainsi qu’un bus entre les cartes. Il me faudra 4 cartes pour commander entièrement la maison.

Détail cate
Chaque lampe est commandée par un relais (les neutres restent communs, j’en ai un seul par groupe de lampe). Des boutons poussoirs sont aussi utilisés pour commandé les volets roulants. Deux relais sont mis en série pour commander un volet roulant, l’un permet de mettre en marche ou d’arrêter le volet, l’autre est utilisé en inverseur et permet de commander la montée ou la descente. Sur la photo (cf photo « Eclairage séjour ») on peut voir un récepteur ainsi que les 7 spots du séjour qui peuvent être commandé séparément car chaque spot est commandé par un relais. On peut ainsi créer différent scénario d’éclairage 

Eclairage séjour

Dans chaque pièce un récepteur infrarouge est placé dans un angle. Il permet de recevoir l’ordre d’une télécommande pour actionner un appareil.
La télécommande ne comporte que 5 boutons :

  • Commande lumière principale
  • Commande lumière secondaire
  • Commande volet roulant 1 (à chaque appui le VR part dans la direction opposé par rapport à sa direction précédente)
  • Commande volet roulant 2
  • Commande de tous les VR

L’idée est d’avoir une télécommande simple, qui puisse être utilisé par un enfant ou une personne qui ne connait pas la domotique de la maison. Je ne voulais pas de télécommande radio qui oblige à avoir beaucoup de bouton sur celle-ci. On voit de plus en plus de commande domotique avec un smartphone, c’est sympa mais cela limite le champ d’action à ceux qui ont l’application (et qui savent s’en servir). Je ne voulais pas voir ma mère me dire « oh, mais c’est trop compliqué pour moi à mon âge ». La domotique doit simplifié la vie des gens et rendre certaines choses automatiques.

Évolutions envisagées

  • L’idée finale serait de suivre la consommation générale de la maison. Je souhaiterais ajouter un compteur d’énergie qui mélangé aux informations de commande des appareils me permet de connaître où sont les gains potentiel (une lampe ou un appareil qui resterait allumé trop longtemps).
  • Une application Android (DIY forcement) est envisagé pour commander toute la maison mais cela demande un peu d’apprentissage de programmation.
  • Une télécommande radio sera également développé pour pouvoir commander certain éléments de l’extérieur (car pas de récepteur infrarouge pour la lumière du jardin ou celle de la porte d’entrée par exemple).


banner my domotique Qubino

Author: Pascal STEPHANY

Rédacteur en Chef du Blog Domotique Info, je suis avant tout un passionné de nouvelles technologies depuis de nombreuses années... Je partage mon expérience Domotique sur ce Blog depuis 2008 en réalisant des tests ou des tutos avec comme objectif, celui de rendre la Domotique accessible à tous... Après avoir travaillé en tant qu'installateur Domotique pendant 5 ans j'ai créé mon entreprise de vente en ligne My Domotique en 2012, une boutique spécialisée dans les solutions Domotique grand public.

Share This Post On

7 Comments

  1. DIY à fond !! Excellent travail en tout cas !
    Par contre à chaque évolution du coup, du doit reprogrammer le micro contrôleur ?

  2. « oh c’est beau ça! ». Voila ma première remarque en voyant la photo de l’intérieur de cette boite plexo.
    Super propre, quel beau travail!
    Astucieux cette façon de fixer les petits fils blancs et verts avec des queues de résistances, et aussi des résistances.
    Perso, je n’ai pas eu le temps à l’époque de réaliser ce genre d’interface, mais c’est top.
    Pour pas cher tu fais ce que tu veux.
    Et les PIC me rappellent bien des choses, par toujours très avouables…
    En tout cas, félicitations.

  3. Hello.
    Quel est le cout pour le materiel (opto,pic.. ) ?
    J imagine que le plus gros du travail est de passer les cables de commande ?
    Merci

  4. Sacré travail et plaque d’essai impressionante ! Bravo.
    Petit bémol peut-être : il faudrait pas qu’un Cousuel vienne jeter un oeil dans ton tableau, c’st un peu pas tres SAFE … :-)
    Pourquoi pas faire un joli CI, un coup de Kicad et le tour est joué !

  5. superbe travail trais impressionnant ou avoir les plans de câblage de la platine avec la liste des composant merci

  6. Merci pour vos commentaires,
    @Nico : et oui, pour l’instant ce n’est pas évolutif du point de vue des fonctions sans reprogrammer le PIC, mais tu peux voir sur la carte le connecteur gris (un RJ12 6/6) pour réaliser cette manip assez rapidement :)
    @Pierrick : j’avoue qu’il y a pas mal de récupération, opto et relais, qui sont les composants les plus chers. Je dirais entre 50 et 70euros pour une carte. Mais le plus gros coût reste bien sûr le câblage et l’appareillage de la maison (compter environ 30 à 40euro du m², soit entre 3000 et 4000 euros pour une maison de 100m²).
    @NicoRun : J’ai fait très attention à la sécurité sur la carte de commande, piste 230V isolé grâce à une Dremell (3mm entre phase et neutre, 8mm entre 230V et 24V). Calcul des composants avec de bonnes marges. Mais c’est vrai qu’un consuel pourrait tiquer sur la façon de faire même si la carte respect la norme EN60335 (norme de sécurité électrique des appareils domestiques).
    @frenois : je n’ai pas de plan complet (oui je sais c’est pas terrible pour le dépannage), seulement le schéma que tu peux voir sur le site. Il faut reproduire autant de fois que nécessaire le schéma d’entrée et/ou de sortie suivant ton besoin et faire arriver les signaux sur les différents port d’E/S du PIC. Tous les ports du PIC peuvent être utilisé aussi bien pour faire une entrée ou une sortie. Pour la liste des composants, elle est sur le schéma également. Pour le câblage de la carte, pas difficulté particulière car j’utilise une plaque à trou (pastilles carrés, pas de carte à bande) où je soude les composants (après avoir fait un placement à blanc) puis je relis les E/S au micro avec des fils à vrapper (car ils sont très fins). Le plus important comme je l’écris plus haut, c’est d’isoler avec une Dremell les différentes tensions.

Laisser un commentaire